LA POPULARITÉ DE DONALD TRUMP

avril 30, 2018


LA POPULARITÉ DE DONALD TRUMP –
Par Bernard Bujold- 
Alors que la popularité de Donald Trump est grandissante de jour en jour en ce printemps de 2018 et que ses récents accomplissements au niveau économique et sur le plan de la politique mondiale lui valent l’appréciation de plusieurs observateurs qui étaient opposés à lui depuis sa victoire présidentielle, nombreux sont ceux qui me demandent pourquoi je suis, moi, un fan du Président américain depuis les premiers jours après l’annonce de sa candidature en juin 2015!
La réponse est simple et n’a rien d’opportuniste! 
C’est depuis mon enfance que tous les hommes qui m’inspirent ont toujours été des âmes rebelles; disent ce qu’ils pensent sans aucun filtre; ne reculent devant aucun adversaire ni aucune bataille s’ils les jugent justes et fondés; demeurent toujours fidèles à leurs familles et leurs enfants peu importe les événements de la vie; et tous sont des artistes créateurs au plus profond d’eux-même dans leur domaine respectif. 
Le premier personnage à m’avoir inspiré est mon père, Léonard, mais par la suite tous mes mentors de Brian Mulroney à Pierre Péladeau avaient tous ces traits de caractères que je viens de mentionner. Le Président Américain, Donald J. Trump les possède tous! 
J’ai découvert l’existence de l’homme d’affaires américain et de son père Fred Trump vers 1980 à une époque où j’étais proche des États-Unis en tant que pays et culture, ayant marié une Américaine originaire de Hartford au Connecticut. Même si j’ai divorcé de l’Américaine en 1991, j’ai toujours conservé par la suite, et encore aujourd’hui, mon admiration pour Donald Trump. J’ai envers ce personnages qu’est Donald Trump une admiration profonde et je suis très reconnaissant pour l’inspiration qu’il m’a procuré et me procure encore dans ma vie personnelle. 
En conclusion, de mon point de vue d’observateur, je prédis que Donald Trump sera considéré dans les livres d’histoire comme l’un des plus grands Présidents des États-Unis. 
Bien sûr aussi, je suis convaincu que Donald sera facilement réélu en 2020! 
À suivre… 
VOIR ALBUM PHOTO

Publicités

WILLIE NELSON – LAST MAN STANDING

avril 29, 2018


Le nouvel album de Willie Nelson, LAST MAN STANDING, est sorti et en un sens c’est un cadeau à ses fans pour son 85 anniversaire de naissance ce dimanche 29 avril 2018. 
Joyeux anniversaire Willie! 
VOIR ALBUM


L’ART DE LA PHOTOGRAPHIE SELON BERNARD BRAULT

avril 29, 2018


L’ART DE LA PHOTOGRAPHIE SELON BERNARD BRAULT – 
Par Bernard Bujold-
Même si la photographie est aujourd’hui devenu accessible à tous avec les téléphones intelligents (iPhone), il demeure que les véritables artistes de la photographie sont rares et que l’on distingue rapidement les vrais photographes parmi la masse. Un de ceux là est Bernard Brault de La Presse. Bernard est un conférencier reconnu et il est en quelque sorte un ambassadeur NIKON. 
J’ai eu le plaisir d’assister à l’une de ses conférences présentée au magasin Gosselin Photo du Dix 30. 
Selon Bernard Brault, le prochain développement significatif en photographie se produira au niveau des appareils sans miroir à cause de leur fonctionnement silencieux mais aussi très performant. Il souhaite que Nikon embarque de façon agressive sur ce marché… 
Interrogé concernant la place des drones et des cellulaires dans la photographie, Bernard ne voit pas dans ses deux outils un joueur sérieux dans la photographie professionnelle mais il admet que le cellulaire a complètement démocratisé la photo et a rendu la création d’image accessible au grand public. 
Bernard Brault a publié plusieurs livres sur ses photos et son prochain ouvrage portera sur la course automobile en Formule 1. 
VOIR ALBUM PHOTO DE LA CONFÉRENCE


SOUVENIRS DU LATINI

avril 25, 2018


SOUVENIRS DU LATINI… 
Par Bernard Bujold-
C’était en septembre 2014 que Montréal apprenait la fin du Latini. 
En avril 2018, 4 ans plus tard, une gigantesque tour hôtel a pris la place. Les propriétaires, une chaine espagnole, veulent faire revivre l’ambiance du Latini par une architecture et un aménagement dit puriste… 
Qui a dit que rien n’est éternel? Heureusement qu’il reste le souvenir! Que de beaux et bons moments passés au restaurant de la rue René Lévesque. 
« Lunga vita al ristorante Le Latini e Moreno de Marchi » 
VOIR ALBUM PHOTO


PRINTEMPS 2018 AU CHALET

avril 23, 2018



PRINTEMPS 2018 AU CHALET- 
Par Bernard Bujold-
Rien de mieux pour accueillir la vraie arrivée du printemps qu’un dimanche au chalet. 
La nature n’est pas encore complètement éveillé même plus d’un un mois après la date officielle (dimanche 22 avril) mais la promesse est au rendez-vous et le soleil est partenaire… 
VOIR PHOTOS


PRINTEMPS 2018 EN VILLE

avril 21, 2018


LE PRINTEMPS EST FINALEMENT ARRIVÉ EN VILLE EN CE SAMEDI 21 AVRIL 2018… 
Voir photos


JAMES COMEY ET SON LIVRE (PARTIE 2)

avril 19, 2018


JAMES COMEY ET SON LIVRE
Par Bernard Bujold – 
J’ai lu le livre de James Comey mais je ne le garderai pas dans ma bibliothèque… Au lieu de cela, je l’ai lu chez mon libraire préféré INDIGO, en prenant un café. Je portais aussi un chapeau parce que je ne voulais pas que quelqu’un me reconnaisse! 
C’est un livre de 290 pages et sur les 14 chapitres, seuls les trois derniers portent sur la période avec Donald Trump en tant que président des États-Unis. 
C’est comique que ce sont ces trois chapitres qui font du livre un vendeur. 
Dans l’ensemble, le livre est un regard sur la vie de Comey depuis son enfance jusqu’à son début en tant que responsable de l’application de la loi. 
Un chapitre aborde les événements entourant Martha Stewart et si Comey admet que le crime de Stewart n’était pas si grand, il voulait en faire un exemple pour les autres riches et puissants de New York. 
Dans un chapitre, Comey admet aussi qu’il ment parfois mais seulement quand il ne s’agit pas de questions importantes… 
En conclusion, ce livre est un «Kiss and tell», bien écrit mais parce qu’il est négatif sur tout le monde sauf Comey lui-même, le résultat final pourrait bien être un échec. En effet, les Démocrates détestent le livre à cause de la défaite  d’Hillary Clinton en 2016, et les Républicains détestent aussi le livre parce que Comey appelle Donald Trump par toutes sortes de mauvais noms. 
À la fin, on lit toujours un livre parce qu’on aime le texte et puisque personne n’aime l’écriture de Comey, on pourrait en conclure que ça finira sur les tables de liquidation … 
Le prix est déjà réduit de 35 $ à 25 $! 
VOIR REPORTAGE USA  
VOIR LE COMMENTAIRE PRÉCÉDENT SUR LE LIVRE