SOUVENIRS DU LATINI

avril 25, 2018


SOUVENIRS DU LATINI… 
Par Bernard Bujold-
C’était en septembre 2014 que Montréal apprenait la fin du Latini. 
En avril 2018, 4 ans plus tard, une gigantesque tour hôtel a pris la place. Les propriétaires, une chaine espagnole, veulent faire revivre l’ambiance du Latini par une architecture et un aménagement dit puriste… 
Qui a dit que rien n’est éternel? Heureusement qu’il reste le souvenir! Que de beaux et bons moments passés au restaurant de la rue René Lévesque. 
« Lunga vita al ristorante Le Latini e Moreno de Marchi » 
VOIR ALBUM PHOTO

Publicités

PRINTEMPS 2018 AU CHALET

avril 23, 2018



PRINTEMPS 2018 AU CHALET- 
Par Bernard Bujold-
Rien de mieux pour accueillir la vraie arrivée du printemps qu’un dimanche au chalet. 
La nature n’est pas encore complètement éveillé même plus d’un un mois après la date officielle (dimanche 22 avril) mais la promesse est au rendez-vous et le soleil est partenaire… 
VOIR PHOTOS


PRINTEMPS 2018 EN VILLE

avril 21, 2018


LE PRINTEMPS EST FINALEMENT ARRIVÉ EN VILLE EN CE SAMEDI 21 AVRIL 2018… 
Voir photos


JAMES COMEY ET SON LIVRE (PARTIE 2)

avril 19, 2018


JAMES COMEY ET SON LIVRE
Par Bernard Bujold – 
J’ai lu le livre de James Comey mais je ne le garderai pas dans ma bibliothèque… Au lieu de cela, je l’ai lu chez mon libraire préféré INDIGO, en prenant un café. Je portais aussi un chapeau parce que je ne voulais pas que quelqu’un me reconnaisse! 
C’est un livre de 290 pages et sur les 14 chapitres, seuls les trois derniers portent sur la période avec Donald Trump en tant que président des États-Unis. 
C’est comique que ce sont ces trois chapitres qui font du livre un vendeur. 
Dans l’ensemble, le livre est un regard sur la vie de Comey depuis son enfance jusqu’à son début en tant que responsable de l’application de la loi. 
Un chapitre aborde les événements entourant Martha Stewart et si Comey admet que le crime de Stewart n’était pas si grand, il voulait en faire un exemple pour les autres riches et puissants de New York. 
Dans un chapitre, Comey admet aussi qu’il ment parfois mais seulement quand il ne s’agit pas de questions importantes… 
En conclusion, ce livre est un «Kiss and tell», bien écrit mais parce qu’il est négatif sur tout le monde sauf Comey lui-même, le résultat final pourrait bien être un échec. En effet, les Démocrates détestent le livre à cause de la défaite  d’Hillary Clinton en 2016, et les Républicains détestent aussi le livre parce que Comey appelle Donald Trump par toutes sortes de mauvais noms. 
À la fin, on lit toujours un livre parce qu’on aime le texte et puisque personne n’aime l’écriture de Comey, on pourrait en conclure que ça finira sur les tables de liquidation … 
Le prix est déjà réduit de 35 $ à 25 $! 
VOIR REPORTAGE USA  
VOIR LE COMMENTAIRE PRÉCÉDENT SUR LE LIVRE


BARBARA BUSH (1925-2018)

avril 18, 2018


BARBARA BUSH (1925-2018)
« She was a good hearted woman… « 
VOIR CHANSON WILLIE NELSON


JAMES COMEY ET SON LIVRE (PARTIE 1)

avril 16, 2018


JAMES COMEY ET SON LIVRE 
Par Bernard Bujold-
Le livre A HIGHER LOYALTY de James Comey est un livre de potinage mais deux choses devraient être notées par les lecteurs, dont les médias n’ont pas parlé. 
Tout d’abord, Comey admet que Donald Trump est très intelligent et a un instinct supérieur pour comprendre les gens et les événements autour de lui. Il n’est pas le vieil homme malade que de nombreux médias ont dit qu’il est. 
Deuxièmement, Comey ne pense pas que les Démocrates devraient demander la destitution parce que le problème n’est pas avec Donald Trump mais l’électorat. Le peuple américain devrait rejeter Trump lors des prochaines élections et si Donald Trump est réélu, selon Comey, c’est là que le gros problème sera en 2020. 
L’épouse et la fille de Comey étaient de grands fans de Hillary Clinton lors des dernières élections de 2016.
VOIR ANALYSE DU LIVRE


BARACK OBAMA SELON FRANÇOIS HOLLANDE

avril 16, 2018



BARACK OBAMA SELON FRANÇOIS HOLLANDE 
Par Bernard Bujold –
Si pour certains observateurs Barack Obama est un homme d’exception, pour d’autres comme l’ex- Président de la France, Obama est un homme très décevant lorsqu’on le rencontre et discute avec lui en privé… 
C’est tout le contraire de Donald Trump qui est agressif et provocateur en public mais, selon ceux qui le connaissent personnellement comme notamment Brian Mulroney, il est en privé une véritable soie et toujours très attentif à ses invités.
Conclusion: les politiciens sont des acteurs!
À lire dans le nouveau livre de François Hollande: LES LEÇONS DU POUVOIR. 
VOIR REPORTAGE
VOIR SITE DU LIVRE