LE MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL – LA SAGA

juillet 18, 2020


LA SAGA DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL –
Par Bernard Bujold –
Le Journal de Montréal publie (samedi 18 juillet 2020) une description des rôles dans l’actuelle saga qui se joue au Musée des Beaux-Arts de Montréal. Il faut lire entre les lignes du texte, mais si on comprend rapidement que les relations de la famille Desmarais est au centre de la crise, et il faut aussi comprendre que la véritable crise, elle est au sein de la famille. 
En effet, Jacqueline Desmarais (1928-2018) avait pris la relève de son mari, Paul Desmarais Sr. pour tenir la famille unis après son décès en 2013.
Paul Desmarais Sr (1927-2013) était un personnage que j’adorais et que je connaissais depuis 1984. J’aimais cet homme que j’ai photographié à plusieurs reprises. Je m’ennuis profondément du patriarche et de son époque, la belle époque! Paul Desmarais Sr. était un très grand supporteur du Musée des Beaux-arts. 
Mais depuis le décès de Jacqueline, la famille serait très divisée, comme le sont d’ailleurs la plupart des familles après la mort des parents fondateurs… 
En ce qui concerne Nathalie Bondil, elle ne serait donc finalement qu’une victime qui était à la mauvaise place. 
Mais le paragraphe de fin du texte est prometteur pour son avenir: « Nathalie Bondil reviendra-t-elle au MBAM ou est-elle partie pour de bon? L’ex-chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a une opinion bien arrêtée là-dessus et l’a publiée sur Twitter mercredi (15 juillet 2020): « Si dans 10 jours Nathalie Bondil n’est pas de retour à son poste, à ses conditions, c’est à désespérer du pouvoir combiné du gouvernement du Québec et des Desmarais !». 
À suivre… 
VOIR TEXTE JOURNAL DE MONTRÉAL