LE CORONAVIRUS ET LA PRÉSIDENCE DE GUERRE DE DONALD TRUMP

mars 26, 2020



LE CORONAVIRUS ET LA PRÉSIDENCE DE GUERRE DE DONALD TRUMP
Par Bernard Bujold
Le président Donald Trump mène une guerre contre le coronavirus et on pourrait dire qu’il est un « président en temps de guerre ». 
Il n’est pas facile, pour n’importe quel homme politique dans le monde, de mener une guerre, n’importe quelle guerre, car ses décisions auront une conséquence de vie ou de mort. 
Dans le cas de Donald Trump, 60 % des Américains approuvent le travail qu’il fait pour gérer la crise, tandis que 38 % désapprouvent la manière dont il s’y est pris (source : sondage Gallup du 13 au 22 mars 2020). 
À la question de savoir s’il regrette d’avoir demandé et obtenu le poste de président des États-Unis, Donald Trump a récemment répondu que cela lui a coûté cher financièrement, mais à la fin la question qui se pose est : « Et alors ? ». 
Il se rend compte qu’il a perdu beaucoup d’argent, des milliards de dollars au cours des trois dernières années (avant la crise du Coronavirus) qu’il aurait pu gagner avec ses entreprises privées, mais il ne regrette pas du tout d’avoir abandonné son ancienne vie pour être président des États-Unis. 
Il est profondément fier de se battre pour son pays et d’être un leader en cette période de guerre. 
On peut aimer ou détester Donald Trump, mais tous doivent admettre que la planète Terre entière est confrontée à une situation très étrange et dangereuse. Près de 200 pays sont engagés dans cette guerre des coronavirus de 2020 ! Le défi pour tous les dirigeants politiques est un défi de vie ou de mort. 
Personnellement, même si je suis profondément effrayé par la situation du Coronavirus et les dommages qu’il cause à notre civilisation mondiale, je suis réconforté de vivre ce moment difficile de l’histoire, et de ma vie, sachant qu’un Donald Trump se bat de toute son âme et comme lui, j’espère pour le mieux, dans un futur rapproché ! 
Ce n’est pas tant « ma mort » qui me fait peur, mais de vivre « une vie » dans un monde où la survie serait sans règles dans des structures abandonnées (bâtiments, routes, lieux publics, etc.). 
VOIR LES PHOTOS