JOYEUX ANNIVERSAIRE, CHER DONALD

juin 14, 2020


JOYEUX ANNIVERSAIRE, CHER DONALD –
Par Bernard Bujold –
Le président des États-Unis Donald J. Trump fête ses 74 ans aujourd’hui, dimanche 14 juin 2020! 
Ses amis proches l’appellent encore DONALD, et c’est ainsi qu’il aime être appelé. 
S’il a 74 ans, il a l’énergie et l’allure d’un homme de 54 ans ! 
Tous mes vœux pour votre anniversaire en 2020, cher Donald, et que le 3 novembre prochain soit une autre grande victoire pour vous! 
VOIR PHOTOS 


LE PLAISIR DE LA VIE…

juin 14, 2020


LE PLAISIR DE LA VIE… 
Par Bernard Bujold –
Le problème, et il est sérieux, c’est que le « plaisir » a été éliminé partout dans notre civilisation. 
Moi qui aimait les Musée, je ne sais pas quand j’y retournerai tellement c’est devenu compliqué et sans plaisir.  Que dire des restaurants qui ouvriront bientôt? On ne va pas au restaurant pour manger, mais pour le plaisir de manger. 
Dans les quelques boutiques ouvertes (une sur quatre est ouverte) sur la rue Ste Catherine, au milieu des clôtures en broche et du plywood, il y a des lignes d’attente de 10 à 20 personnes dans la rue devant chaque boutique et seulement deux ou trois clients à la fois peuvent entrer. 
La question finale est : « Que reste -t-il dans la vie si le plaisir n’existe plus? » Je n’ai pas de réponse….  
VOIR LE JOURNAL DE MONTRÉAL


LE CIRQUE DU SOLEIL – À VENDRE

juin 11, 2020


LE CIRQUE DU SOLEIL –
Par Bernard Bujold –
Le créancier principal du Cirque du Soleil, THE CATALYST CAPITAL GROUP de Toronto (dirigé par Gabriel de Alba) pourrait bien en devenir le nouveau propriétaire en simplement convertissant sa dette en actions. 
Pour qu’un autre groupe achète le Cirque, il lui faudra débourser environ 1 milliard d’argent neuf, ce qui serait très risqué et surtout trop dispendieux au niveau du rendement. 
QUEBECOR est intéressé mais, comme groupe externe, la transaction est financièrement hors des limites d’un risque financier acceptable. 
À suivre… 
Voir reportage La Presse


LES RESTAURANTS DE L’ÉTÉ 2020

juin 11, 2020


LES RESTAURANTS DE L’ÉTÉ 2020 –
Par Bernard Bujold –
Je n’avais pas vu mon voisin et ami, un Italien aimant la vie, depuis le confinement du mois de mars! J’ai eu l’agréable surprise de le revoir en début de semaine, brièvement dans l’entrée de l’édifice, et il avait perdu au moins 100 livres (un peu comme Denis Coderre…). 
La cause, mon voisin adore les restaurants et tout est fermé depuis le début du printemps. Il est donc au régime forcé… 
Il risque de continuer à perdre du poids cet été car, même s’il sera légalement permis aux restaurants d’ouvrir à partir du 22 juin, plusieurs n’ouvriront pas, d’abord parce qu’il ce sera impossible d’être rentable financièrement, et aussi à cause des mesures de sécurité sanitaire qui feront que le plaisir de manger ne sera plus là. 
Bonne chance à mon voisin… 

Voir reportage LA PRESSE  

Voir reportage LE JOURNAL DE MONTRÉAL 


LES PILIERS DE LA SOCIÉTÉ

juin 10, 2020


LES PILIERS DE LA SOCIÉTÉ… –
Par Bernard Bujold –
La moitié des piliers de la société dans laquelle j’ai vécu deviennent des parias et le symbole d’exception et de talent qu’ils représentaient disparait comme s’il n’avait jamais existé. 
Le dernier à tomber est Edgar Fruitier… 
Dans le cas d’Edgar, je l’ai brièvement côtoyé à l’occasion de ses activités de grand connaisseur et collectionneur de disques en musique classique. 
J’ai côtoyé plusieurs des symboles de société, dont Gilbert Rozon; Eric Salvail; et Marcel Brisebois, le père du Musée d’Art contemporain de Montréal. Je me dis souvent qu’il aurait peut-être mieux valu pour moi de rester seul sur le bord d’un lac plutôt que d’être mal entouré! Mais comment savoir? 
S’il y a une conclusion, c’est que les personnages que l’on côtoie ne sont pas toujours ceux que l’on croit être… 
Heureusement pour la paix de mon âme, je n’avais jamais côtoyé Gabriel Wortman, le denturologiste millionnaire de la Nouvelle-Écosse, qui a tué plus d’une vingtaine de personne en avril dernier (2020). On dit qu’il était très apprécié de sa clientèle et même que certaines dames lui apportaient des gâteaux lors de leur visite, tellement elles adoraient sa gentillesse… 
VOIR REPORTAGE EDGAR FRUITIER 


UN AMOUR DE PRINTEMPS 2020

juin 9, 2020


UN AMOUR DU PRINTEMPS 2020… –
Par Bernard Bujold –
L’aventure amoureuse des Montréalais n’aura duré que le temps de quelques jours au printemps 2020. La baleine à bosse qui amusait les curieux dans le Vieux-Port de Montréal a été retrouvée morte lundi 8 juin tout près de Varenne. 
L’amusement dans le Vieux-Port est retourné au calme et à l’abandon… 
VOIR PHOTOS ET REPORTAGES 


LES BARRICADES SUR LA VILLE DE MONTRÉAL (PARTIE 2)

juin 7, 2020


LES BARRICADES SUR LA VILLE DE MONTRÉAL –
Par Bernard Bujold – 
On se croirait au temps de la Nouvelle-France et des barricades contre les Iroquois… Sauf que les guerriers qui attaquent Montréal sont des casseurs qui se mêlent aux manifestations populaires. 
Avec le beau temps du weekend et la manifestation annoncée pour dimanche 7 juin 11 heures, les marchands n’ont voulu prendre aucun risque et la rue Sainte-Catherine, au presque complet, est barricadée avec des planches de plywood. Certains marchands plus riches, comme Apple, ont décidé d’augmenter leur protection et de couvrir toute leur vitrine. Vendredi, Apple n’avait recouvert que la moitié de sa vitrine mais samedi, on a complété jusqu’au toit… 
Personnellement, je ne suis pas grand amateur de manifestation et je suis plutôt passé samedi chez mon libraire favori, INDIGO, pour planifier mon dimanche. Le livre de l’heure, que je recommande: STAR TREK PICARD. Un roman science-fiction qui fait penser à la fois à notre crise du Coronavirus 2020 et à la fois aux manifestations destructrices que connait l’Amérique du Nord depuis plus d’une semaine. 
Bon dimanche! 
VOIR PHOTOS


L’ÉTÉ 2020 EST À NOS PORTES

juin 7, 2020



BON WEEKEND DU 6 JUIN 2020! 
La saison estivale approche et arrive dans deux semaines, le samedi 20 juin à 16 heures 44. 
Profitons des derniers jours du printemps 2020… 
https://espacepourlavie.ca/equinoxes-et-solstices


L’ÉCONOMIE DES ÉTATS-UNIS EN PLEIN ESSOR

juin 5, 2020


L’ÉCONOMIE EST EN PLEIN ESSOR AUX ÉTATS-UNIS
Le Président américain Donald J. Trump était plus que fier vendredi matin 5 juin 2020 en apprenant que l’économie de son pays était en mode de progression.
Le marché boursier a réagi en conséquence alors que l’index Dow Jones a dépassé 27,110 à la fermeture vendredi.
VOIR REPORTAGE


LA GUERRE AMÉRICAINE EN 2020

juin 5, 2020


LA GUERRE AMÉRICAINE DE 2020… 
Par Bernard Bujold –
L’actuelle guerre dans la rue que se livrent les Américains est une sorte de répétition de l’histoire de toute l’Amérique du nord depuis sa création! 
En effet, je pensais à la Déportation des Acadiens hier soir en pensant à la révolte américaine actuelle. L’histoire se répète! 
Dans le cas des Acadiens, leur colonisation avait duré plus de 150 ans entre leur arrivée de France en 1604 et la déportation en 1755 mais durant tout ce temps, ce fut la guerre continuelle entre la France, l’Angleterre, les Américains, et les Acadiens. 
 -Le problème des Acadiens était qu’ils n’aimaient pas les armes et ils ne voulaient pas prendre partie d’un bord ou l’autre et ils voulaient juste occuper leurs fermes, qui étaient cependant en plein milieu du territoire de bataille entre les Anglais et les Français. 
 -Le problème des Américains était que la moitié des colons Américains voulaient être indépendants de Londres et ne plus payer de redevances (impôts britanniques) et l’autre moitié des Américains qui voulaient restés fidèles à Londres devaient fuir vers le Canada qui était sous la loi de Londres.
 -Le problème des Anglais était d’avoir payé pour la création des États-Unis mais ils ne pouvaient pas contenir la révolte de ses colons.
 -Le problème de la France était financier et le pays ne pouvait plus, ni ne voulait, payer pour sa colonie en Amérique du Nord, raison pour laquelle la France a tout abandonné ses territoires aux Anglais dont Louisbourg et le territoire de l’Acadie qui restait pour Londres le seul passage d’entrée par l’océan de l’Europe vers le Canada car ils avaient perdu le passage par les États Unis. 
CONCLUSION- L’histoire en 2020 se répètent: c’est une guerre civile partout en Amérique du Nord!