NATHALIE BONDIL ET MICHEL DE LA CHENELIÈRE


NATHALIE BONDIL ET MICHEL DE LA CHENELIÈRE 
Par Bernard Bujold –
La grande ironie de toute la situation du Musée des Beaux Arts de Montréal est que Nathalie Bondil (53 ans) est celle la même qui avait recruté celui qui détruira sa carrière. 
Nathalie avait invité le mécène en 2012 à s’intéresser au Musée et Michel de la Chenelière (71 ans) en deviendra le président en 2019. 
De la Chenelière est né en Normandie et il est arrivé au Québec en 1969. Il est devenu un éditeur de manuels scolaires en 1984 et devenu riche en vendant son entreprise à Transcontinental en 2008. Il est aussi le père de l’artiste de théâtre Évelyne de la Chenelière. 
Le récit du congédiement de Nathalie Bondil est digne d’un film de fiction alors que l’on découvre les détails du congédiement choc. Un ancien homme d’affaires (De la Chenelière) président d’un grand musée qui propose de renouveller le contrat de la directrice vedette (Nathalie Bondil) mais à condition qu’elle appuie totalement ses décisions, sinon c’est l’élimination… 
Un véritable roman digne des meilleurs auteurs. 
À suivre! 
VOIR RÉCIT JOURNAL DE MONTRÉAL 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :