NOTRE-DAME DE PARIS ET NOTRE-DAME DE MONTRÉAL

avril 16, 2019



LA CATHÉDRALE NOTRE-DAME DE PARIS ET LA BASILIQUE NOTRE-DAME DE MONTRÉAL –
Par Bernard Bujold- 
Il existe une grande ressemblance entre la cathédrale Notre-Dame de Paris et la basilique de la rue Notre Dame dans le Vieux-Montréal. En effet, l’architecture de l’église Notre-Dame de Montréal fut inspirée par les deux tours de Notre-Dame de Paris. L’oeuvre montréalaise devient la première église de style néo-gothique du Canada lorsque sa construction débuta en 1824 pour se terminer en 1829. 
Évidemment Notre-Dame de Paris possède un passé beaucoup plus long puisque son origine débute en 1163, ce qui signifie plus de 850 ans d’histoire. 
L’ambiance des deux églises se ressemble également de par leur intérieur peu lumineux et avec les bancs brun foncés. 
La reconstruction de Notre-Dame de Paris, suite à l’incendie tragique du 15 avril 2019, pourrait durer plusieurs années, mais les autorités françaises ont promis de tout reconstruire. 
À suivre… 
VOIR PHOTOS


SORTIES DU PRINTEMPS 2019 – SOLEIL OU PLUIE…

avril 15, 2019





SORTIES DU PRINTEMPS 2019 –
Par Bernard Bujold –
Ulysse est tout excité depuis l’arrivée du printemps 2019 et il veut toujours sortir. 
Parfois le soleil est au rendez-vous, parfois c’est la pluie mais rien n’arrête le valeureux Ulysse…
Bonnes promenade, à la ville comme au chalet, et surtout: 
Bon printemps 2019! 
VOIR PHOTOS


WEEK-END À LA MER – PRINTEMPS 2019

avril 13, 2019




JULIAN ASSANGE EST EXPULSÉ DE L’AMBASSADE

avril 11, 2019


JULIAN ASSANGE EST EXPULSÉ DE L’AMBASSADE 
Par Bernard Bujold –
L’homme considéré comme le combattant de la vérité par certains ou comme un bandit dangereux par d’autres a été arrêté par les autorités britanniques (11 avril 2019). 
Sera-t-il envoyé aux États-Unis? Ce sera à la justice britannique de décider? 
On pourrait comparer Julian Assange au personnage de fiction Raymond Reddington. Un criminel mais aussi une légende! Et tous deux sont des maîtres dans le monde de l’information…. 
À suivre! 
VOIR REPORTAGES


QUEBECOR EN 2019

avril 10, 2019


QUEBECOR EN 2019… 
Par Bernard Bujold –
L’actuel conflit commercial entre Quebecor et Bell ramène à l’avant scène l’époque de Michael Sabia alors qu’il était en charge de BCE entre 2002 et 2008. S’il y avait alors au Québec deux compétiteurs féroces qui ne s’aimaient pas beaucoup, c’était Michael Sabia et Pierre Karl Péladeau! 
J’en sais quelque chose car vers 2003-2004, j’avais été retenu par un chasseur de tête pour être l’adjoint de Sabia. La responsable de la recherche avait retenu ma candidature sur mon expérience sans tenir compte de mon environnement. Lorsque j’ai souligné qu’il faudrait peut être vérifier si mon passage près de l’environnement PKP dérangeait Sabia, la réponse n’avait pas été longue à venir… 
La rivalité Bell-Quebecor a débuté avec Sabia qui n’avait pas voulu couper les prix d’abonnement à Internet devant l’offre à rabais de Quebecor. Sabia était convaincu que les usagers ne feraient pas confiance à un nouveau joueur et que la réputation et le seul nom de Bell valait un prix plus élevé. Sabia avait perdu son pari… 
Il faudra voir la conclusion du présent conflit en 2019 Bell- Quebecor mais on pourrait dire que c’est le match revanche entre deux champions! 
À suivre…
VOIR REPORTAGE


LE MOINE PRIEUR ET LES SIGNES RELIGIEUX EN 2019

avril 9, 2019


LE MOINE PRIEUR ET LES SIGNES RELIGIEUX…
Par Bernard Bujold- 
Le débat sur les signes religieux qui fait présentement rage au Québec en ce printemps 2019 nous met face à la question universelle: qu’est-ce que la religion et quel est son rôle dans la société actuelle. Le débat québécois est très sérieux et il risque d’influencer profondément l’avenir de notre société durant les prochaines décennies, mais la discussion est aussi un peu inquiétante, car elle démontre que l’époque de mon enfance est de plus en plus éloignée…
Durant cette période de ma vie, la religion n’était pas compliquée, car il n’y en avait que deux: catholique et protestante. Chaque organisation tolérait l’autre, en autant que l’on affiche ses croyances entre nous dans nos villages respectifs où chaque religion avait son église et son cimetière. C’était une belle époque! 
Personnellement, j’ai pour ainsi dire grandi dans un presbytère catholique en Gaspésie, car ma tante était la servante du curé et j’allais la visiter plusieurs fois par jour puisque la maison de mes parents était située tout près. J’ai toujours conservé un agréable souvenir du presbytère avec sa longue galerie faisant face à la Baie des Chaleurs. J’ai toujours aussi été attiré par l’architecture des églises catholiques que j’adore visiter. J’aime beaucoup leurs hauts plafonds et le calme qui invite à la réflexion. 
Je ne suis cependant pas pratiquant même si je connais tous les rites catholiques. 
Autrefois, j’aurais pu devenir un curé, car, à l’adolescence, le curé de ma tante, un chanoine respecté dans le diocèse, avait proposé de m’aider sur le plan financier avec les études nécessaires. J’ai refusé l’offre et j’ai préféré le journalisme. On pourrait dire que j’ai manqué la vocation… 
Je me suis souvent demandé quel rôle j’aurais développé au sein de l’organisation catholique si j’étais devenu curé? Parfois, j’aime blaguer, avec mes amis proches, que j’aurais pu devenir un évêque à Rome et qui sait (rien n’est impossible et il faut savoir être ambitieux) peut-être l’adjoint du Pape… Mais il est aussi possible, avec mon esprit rebelle, que je me sois retrouvé dans un monastère isolé avec le rôle tout simple de « moine prieur». 
Selon- moi, toutes les religions organisées par l’homme sont des organisations politiques avec des administrateurs et une structure de gestion. Une sorte de gouvernement pour l’âme. Pour moi, l’église n’est pas Dieu et Dieu n’est pas l’église. 
Je n’aurais probablement pas été un bon curé, car je suis un solitaire et ma compassion est sélective… Mais sur le plan philosophique, j’aurais été, je crois, un bon pasteur en chaire, car j’aime expliquer les idées. 
En ce qui concerne les signes religieux en 2019: les temps ont changé et ils continueront de changer. Nous sommes de plus en plus de monde sur la terre et, pour cette raison, il y a de plus en plus de religions variées! La société est devenue une « Tour de Babel » sur le plan des croyances religieuses et il est devenu compliqué de vivre sa religion en public sans déranger ses voisins. La belle époque de mon enfance est chose du passé mais la discrétion de mon enfance est encore aujourd’hui la meilleure façon de vivre en société et en particulier au niveau des croyances religieuses! « La religion est une affaire de communauté, mais pas de société! » 
Le respect et la discrétion face à la religion sont les seules façons de vivre ses croyances! 
Bon printemps 2019. 
VOIR PHOTOS


SYLVIE BERNIER ET L’HISTOIRE D’UNE TRAGÉDIE

avril 8, 2019


SYLVIE BERNIER ET L’HISTOIRE D’UNE TRAGÉDIE –
Par Bernard Bujold – 
J’ai lu par curiosité le nouveau livre de Sylvie Bernier « LE JOUR OÙ JE N’AI PAS PU PLONGER », Sylvie que j’avais connue ainsi que son mari dans une autre de mes vies. 
Si au départ on lit ce livre parce que Sylvie est une personnalité connue, l’histoire que l’on en retient est celle du courage d’une mère qui, avec sa famille, a dû affronter un drame humain rare, mais qui peut nous arriver à tous. 
Sylvie avait invité les membres de sa famille et celle de son frère à Nouvelle en Gaspésie en juillet 2002 pour un weekend dans un camp de pêche au saumon alors qu’elle participait en même temps à une conférence locale pour levée de fonds. C’est durant ce weekend que son neveu de 5 ans s’est noyé, devant elle, lors d’une excursion en canoe sur la rivière à saumon de l’endroit. 
Je ne connaissais pas cette histoire dans la vie de Sylvie Bernier mais on ne peut que respecter et admirer Sylvie pour avoir su survivre mentalement à ce drame et à ses conséquences. 
Le livre est facile à lire mais il est profondément inspirant! 
VOIR REPORTAGE 
VOIR PAGE FACEBOOK


DÉJEUNER EN VILLE – SORTIES DU PRINTEMPS 2019

avril 4, 2019

DÉJEUNER EN VILLE – SORTIES DU PRINTEMPS 2019 – 
Par Bernard Bujold –
Ulysse est tout excité à l’arrivée du printemps 2019 et il veut sortir en ville. 
Ce matin il voulait déjeuner à son restaurant préféré… 
Il a bon goût mais malheureusement, parfois, il doit attendre à l’extérieur pendant que son maître profite de ses découvertes. Mais très souvent, il sait se faire discret et il se faufile à mes côtés… 
Bon printemps 2019! 
VOIR PHOTOS


JUSTIN TRUDEAU ET JODY

avril 2, 2019

JUSTIN TRUDEAU ET JODY… 
Par Bernard Bujold – 
En plein printemps, et à quelques mois de l’élection générale, le gouvernement canadien de Justin Trudeau fait face à la perte du pouvoir. 
Même si plusieurs députés libéraux commencent à demander à Justin Trudeau de renvoyer Jody Wilson-Raybould, il est trop tard pour « recoller » l’image et la réputation du chef du parti qu’est Justin. 
Si Trudeau éjecte du parti libéral Wilson-Raybould, il aura l’odieux d’avoir éliminer une lanceuse d’alerte car seul Justin Trudeau a le pouvoir d’enlever l’allégeance à un député. Pour être une solution efficace à la crise actuelle, cette éjection aurait dû se faire dès le début du conflit! 
On comprend bien que les députés libéraux sont inquiets d’aller en élection avec le mauvais climat au sein de leur propre parti mais il n’y a qu’une seule solution et c’est la démission de Justin Trudeau et le choix rapide d’un nouveau leader au cours des prochaines semaines. 
L’élection fédérale 2019 se tient le 21 octobre prochain et au total 338 députés seront élus. Présentement, les Libéraux comptent 182 députés; les Conservateurs 97; NPD 41; Bloc 10; Parti vert 1; Parti populaire (Maxime Bernier) 1. 
À suivre! 
VOIR REPORTAGE