NATAHALIE SIMARD ET GUY CLOUTIER – DEUX DESTINS DÉTRUITS…


Par Bernard Bujold (LeStudio1) –
J’ai lu par hasard le nouveau livre de Nathalie Simard « LES CHEMINS DE LA LIBERTÉ » lequel ramène à l’avant-scène l’histoire tragique des abus sexuels envers Nathalie par son gérant Guy Cloutier. 
J’ai rencontré Nathalie une seule fois lors de la publication de son premier livre écrit par mon ami Michel Vastel mais j’avais connu Guy Cloutier directement alors que j’étais relié à l’industrie de la musique québécoise par mes fonctions chez Quebecor. (Pierre Péladeau père détestait Guy Cloutier et il l’avait même interdit de publication dans ses divers magazines…) 
Cette tragédie de Nathalie Simard n’est pas unique et on peut faire un rapprochement avec cette autre histoire encore plus noire de l’entraîneur québécois de ski alpin de renom, Bertrand Charest, qui a été arrêté et accusé d’agressions sexuelles à l’endroit de huit athlètes féminines. Les actes qu’on lui reproche remontent aux années 90 et auraient été commis au cours de plusieurs années, alors que les victimes étaient mineures. 
Le nouveau livre de Nathalie raconte en détail les agressions de Guy Cloutier à son égard et on ne peut qu’être horrifié par ces abus. Ce qui est très triste dans cette histoire c’est que le destin de Nathalie a été détruit par les actions de son gérant envers qui elle avait confiance alors qu’elle n’avait que 11 ans. 
On peut se demander quel aurait été le destin de Nathalie Simard aujourd’hui âgée de 45 ans si Guy Cloutier n’avait pas abusé d’elle? Serait-elle devenue une grande vedette comme Véronique Cloutier avec un magazine, des émissions, une famille et la gloire? 
Que serait devenu Véronique si elle avait été abusée sexuellement par son père ou par son gérant? 
Le plus horrifiant de toute l’histoire n’est cependant pas le destin de Nathalie qui est malheureux mais qui en bout de ligne aura détruit la vie de seulement deux personnes: Nathalie Simard et Guy Cloutier. Non, le plus terrifiant est qu’il existe des centaines d’autres cas comparables. Combien de destins qui auraient pu être magnifique mais qui sont devenus ou deviendront des enfers? 
L’entrevue de Nathalie Petrowski résume bien la situation.
Photo 1 : Nathalie Simard et Guy Cloutier en médaillon;
Photo 2: Couverture du livre;
Photo 3: Nathalie Simard;
VOIR ENTREVUE NATHALIE PETROSWKI LA PRESSE;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :