MARCEL CÔTÉ – UN HOMME MALCHANCEUX…


par Bernard Bujold (LeStudio1.com) – 
Marcel Côté (1942-2014) devenait un homme sympathique en vieillissant et si, plus jeune, il avait été parfois brusque et un ton trop frondeur, le Marcel des dernières années était agréable à connaître. Personnellement, j’ai connu le Marcel Côté des années 90 et je me suis toujours méfié par la suite de sa franchise parfois dérangeante. 
J’avais donc oublié son existence jusqu’au moment de la dernière campagne électorale pour la mairie de Montréal. Ses arguments et son programme me plaisait et comme j’étais prêt à voter pour n’importe qui sauf Coderre, en qui je n’avais aucune confiance, j’avais décidé de voter pour Marcel Côté. 
Malheureusement, en lisant un reportage dans la Presse j’ai découvert que son attachée de presse était une ancienne relationniste de National que je connaissais, celle-la même qui était au centre d’une aventure dans ma vie professionnelle. 
J’avais obtenu un poste d’attaché de presse dans le gouvernement de Bernard Landry et dès le premier matin en poste, je croise cette ex-relationniste de National qui me reconnaît et me regarde d’un air suspect. Dans l’après-midi, la chef de Cabinet me convoque en me disant que je ne pourrais pas rester en poste car un patron de National avait menacé de boycotter le gouvernement (du moins le ministère où j’étais affecté…) et elle ajouta que la commande auprès de NATIONAL provenait de quelqu’un de haut placé chez QUEBECOR, dont elle ne me dirait cependant pas le nom, malgré mon insistance pour le savoir. 
En 2013, je n’avais pas oublié cet événement et il était évident que je ne pouvais pas voter pour un candidat qui avait dans sa garde rapprochée la même personne qui m’avait attaqué personnellement en 2002. Marcel Côté n’avait donc pas eu mon vote, même si je le considérais le meilleur candidat. Il était malchanceux, du moins pour mon vote… 
Après avoir fait part de mon constat à l’organisation de Marcel Côté qui a confirmé la situation, je me suis rabattu sur Mélanie Joly qui était selon-moi la candidate la plus intéressante en lice après Marcel. À ma grande tristesse c’est Coderre qui a gagné… 
J’ai été complètement assommé lorsque j’ai appris le décès de Marcel Côté, samedi dernier 24 mai 2014. Dans le fond je l’aimais bien et je regrette qu’il ne soit pas devenu maire. 
Étrangement, c’est un organisateur de Mélanie Joly qui m’a appris la nouvelle de sa mort… Photo 1: Marcel Côté ;
Photo 2 et 3: Marcel Côté lors de campagne à la mairie 2013;
Voir reportage décès Marcel Côté ;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :