L’avenir des journaux papier…

avril 22, 2013


par Bernard Bujold (LeStudio1.com) – 
Quelques uns des journaux parmi les plus historiques et prestigieux des États-Unis sont présentement à vendre. Il s’agit en particulier d’un regroupement de huit quotidiens dont The Chicago Tribune et The Los Angeles Times dont la valeur en groupe approcherait les 623 millions$ US. 
La valeur est relativement abordable si on considère les 5 milliards$ US qu’avait payé Rupert Murdoch pour The Wall Street Journal en 2007. On peut cependant s’interroger sur l’avenir des journaux papiers et de fait de la valeur des investissements dans ce secteur. 
Au Québec, le groupe La Presse vient de lancer LA PRESSE+ dont le coût d’investissement du projet atteindrait 40 millions$ CA. La réaction du public face à LA PRESSE+ est plutôt tiède mais il faut attendre pour déterminer si l’expérience sera ou non un succès. Le nouveau format LA PRESSE+ accorde beaucoup d’importance à la publicité adaptée spécifiquement pour le iPad. 
Une chose est cependant évidente: c’est le chambardement total et la recherche d’une nouvelle mission dans l’industrie des journaux. 
À suivre! 
Photo 1: The Chicaco Tribune ;
Photo 2: The Los Angeles Times ;
Photo 3: La Presse ;
Photo 4 et 5: Impression journaux papier ;
Voir reportage The New York Times 
Voir analyse LAPRESSE+ par Radio-Canada (Voir segment lundi 22 avril Michel C. Auger) ;


ALLEN H. NEUHARTH – THE USA TODAY

avril 20, 2013


Allen H. Neuharth est décédé vendredi 19 Avril 2013 à l’âge de 89 ans. 
Il avait fondé le journal USA TODAY en 1982. Il avait alors inventé une nouvelle présentation très dynamique du journal et ses créations ont été utilisées par la suite pour la conception de plusieurs sites de nouvelles sur Internet, ainsi que pour la présentation d’autres journaux à travers le monde. 
Des nouvelles brèves, des photos couleurs et une mise en page graphique se rapprochant de l’image télé sont des particularités de sa vision d’un journal moderne. 
Photo 1: Allen Neuharth ;
Voir site USA Today ;


Le projet LA PRESSE

avril 19, 2013


Par Bernard Bujold (LeStudio1.com) –
Le projet de La Presse dépasse le journalisme. 
J’avais approché sans succès en 2005-2006 la direction de La Presse en proposant mon propre projet de média Internet mais à l’époque seul le Devoir était convaincu de l’avenir web. Videotron dominait alors l’Internet au Quebec mais son Journal de Montréal n’avait même pas de site… 
Les choses ont évolué très rapidement depuis, et si on a lancé plusieurs projets, on en a aussi fermé de nombreux! 
En 2006, j’avais aussi fait des approches avec News Corp. Ils n’avaient pas accepté mon projet mais, un an plus tard, ils lançaient de leur propre initiative et avec grand bruit The Daily… aujourd’hui fermé parce que non rentable. The Daily était une copie conforme en format géant de mon petit projet LeStudio1.com. 
Dans le cas de La Presse, leur projet actuel est très différent du Daily et je m’avancerais à prédire que leur cible est de réduire le journal papier ainsi que le contenu média et de se transformer en une agence de publicité géante. Une sorte de hub genre aéroport de la publicité avec le nom La Presse au sommet. 
La clé du succès dans le domaine des communications est l’argent et le journal La Presse est fondamentalement dans un secteur industriel moribond. La publicité est plus porteuse… et surtout plus rentable. 
L’édifice de la rue St-Jacques a été repris par Power Corp. et La Presse déménagera probablement prochainement dans un local loué. 
Conclusion: le portrait de la société des médias québécois est en grande transformation, mais celui des médias n’est pas en mode croissance, au contraire. La publicité par contre est en mode croissance. 
Le projet de La Presse a donc de bonne chance de réussir et d’être rentable! 
À suivre.
Photo 1: Logo LeStudio1.com et iPad The Daily ;
Voir site LA PRESSE ; 
VOIR REPORTAGE LE DEVOIR ;


LA PRESSE…

avril 18, 2013


Par Bernard Bujold (LeStudio1.com) – 
LA PRESSE a lancé hier soir mercredi 18 avril à Montréal sa nouvelle formule Internet. Un défi audacieux mais qui a des chances de réussir car il est évident que la formule papier est moribonde. 
Une découverte au lancement: La Presse est définitivement derrière Justin Trudeau tandis que Le Journal de Montréal est évidemment avec Pauline Marois… (nomination de Pierre Karl Péladeau chez Hydro Québec). La soirée de lancement de La Presse a eu pendant un moment des allures d’un congrès politique libéral avec Justin en arrière scène sur écran géant… 
Qu’est ce que je pense du nouveau format? 
LA PRESSE est en avant de la parade et, même si le système a besoin de polissage, il représente la direction que devront prendre tous les médias, journaux comme radio et télé sur Internet. Les grands perdants qui devront s’ajuster rapidement sont LE DEVOIR et LE JOURNAL DE MONTRÉAL, voire même THE GLOBE AND MAIL, car le mur payant n’a plus de place sur Internet. 
La nouvelle édition de La Presse est disponible sur iPad uniquement, pour le moment. 
À suivre… 
Photo 1,2: Soirée de lancement de LA PRESSE ;
Photo 3: Éditeur Guy Crevier ;
Voir nouveau site LA PRESSE ; 
Voir reportage The Globe and Mail ;


Mourir heureux…

avril 17, 2013



Par Bernard Bujold (LeStudio1.com) – 
Est-il possible de mourir heureux et être satisfait de sa vie? 
Je me suis souvent posé cette question au cours des dernières années alors que plusieurs personnes parmi mes connaissances ou amis faisaient face à leur mort. Des amis précieux dans certains cas; dans d’autres, de simples connaissances ou ex-collègues de travail; et dans quelques cas, des ennemis et des adversaires professionnels. 
La mort de Pier Béland ainsi que les événements de Boston m’apportent également une autre occasion de réfléchir au sujet de la mort. 
Le cas de l’artiste Pier Béland est particulièrement intéressant. Voilà une chanteuse qui aura combattu les moqueries de la part d’autres artistes pendant une bonne partie de sa vie et, au moment de sa mort, voilà qu’elle est admirée et pleurée par plusieurs dont ceux-là même qui s’en moquaient… 
Pour sa part, Pier Béland disait avoir pardonné et être heureuse! 
Suite à mon questionnement, j’en conclus cependant que l’on peut pas « mourir » heureux car la mort est ni plus ni moins que la fin de la conscience, donc il n’y a plus de perception du bonheur ou du malheur. Le bonheur comme le malheur sont des concepts appartenant à la vie et non à la mort. Par contre, certaines éléments pourraient rendre une mort « heureuse » et notamment la façon d’y arriver. Une mort rapide, sans douleur et sans agonie, est plus heureuse que le contraire. 
L’un des malheurs de la mort est dans la période qui la précède. Soit que l’on souffre physiquement dans son corps; ou moralement de quitter nos amis et nos biens. Peu de personnes veulent mourir et d’en savoir la date, médicalement, peut être dérangeant, voire plus dérangeant encore que la mort comme telle. Connaître le moment de notre mort et subir une agonie physique à cause de la maladie est comparable à un naufrage en mer avec tout ce que cela signifie… La plus belle mort est évidemment celle non-annoncée. Mourir subitement est comme éteindre la lumière dans une pièce (éteindre la vie). 
Pier Béland aura eu une mort à moitié heureuse car son agonie aura été de courte durée. 
Est-ce qu’il faut pardonner et demander pardon durant notre vie et avant de mourir? Personnellement, je ne crois pas au pardon. Je crois plutôt à l’oubli. Ainsi on peut oublier l’existence d’une personne et de ses actions. 
Un de mes amis, aujourd’hui décédé, disaient d’ailleurs: » Je n’ai plus aucun ennemi vivant sur la terre. Je les ai tous éliminés, en oubliant simplement et complètement leur existence de mon esprit… » Ben Weider (1922-2008) 
Mon ami Ben ajoutait qu’il oubliait mais il n’était pas naif et s’il oubliait la personne, il n’oubliait pas les gestes afin de ne pas se faire répéter les actions déplorées. J’ai toujours appliqué sa philosophie dans ma vie personnelle et je la recommande! 
Est-ce qu’il y a une vie après la mort? 
Je ne le crois pas! Mais, selon-moi, le souvenir et l’énergie d’une personne continuent d’exister après sa mort. Le souvenir est pour ainsi dire éternel! Et comme au cinéma ou au théâtre, on se rappellera surtout de la conclusion. En ce sens, nos derniers accomplissements seront ceux qui deviendront éternels dans le souvenir universel. 
En conclusion, comme il est impossible de vraiment décider de mourir heureux puisque l’on ne décide pas de la façon que l’on meurt, la seule autre option est d’essayer de vivre heureux, d’oublier l’existence de ceux qui nous font des torts et de créer un souvenir de notre personne que l’on voudra être éternel au delà de notre mort. 
Dans mon cas, j’essaie de vivre selon cette philosophie et le jour de ma mort (éloigné dans le temps j’espère) je souhaite que l’on se souvienne de moi selon cette phrase:  
« Il fut fidèle à lui-même et ses convictions, et jusqu’à la fin, il a vécu heureux! » 
Photo 1,2: Montage photo ;
Photo 3: Pier Béland;
Voir reportage Pier Béland ;


Justin Trudeau – Premier Ministre du Canada

avril 14, 2013


 

par Bernard Bujold (LeStudio1.com) –
Le Prince est de retour! Justin Trudeau a remporté facilement (80% des points) dimanche 14 avril 2013 l’élection au leadership du Parti libéral du Canada. Vient maintenant l’autre défi de remporter une élection canadienne et devenir le Premier ministre du pays en octobre 2015 mais la popularité de Justin Trudeau ne fait aucun doute. 
Les récents sondages favorisent tous Justin en cas d’élection générale et un ex-Premier ministre Canadien, autrefois opposant au Parti libéral, notamment Brian Mulroney du Parti conservateur, appuie et prévient qu’il faut éviter de sous-estimer le jeune Justin Trudeau qui est, selon-lui, un homme très talentueux et qui ira très loin. 
Personnellement, j’ai rencontré à titre de journaliste le père de Justin, Pierre Elliott Trudeau, à plusieurs reprises. À chaque fois, j’ai été impressionné par l’intelligence du personnage mais surtout par la force de son regard. 
J’ai aussi rencontré le fils Justin, à deux ou trois reprises, notamment au moment de sa nomination comme candidat dans Papineau (26 avril 2007). J’étais allé le photographier par curiosité et j’avais retrouvé chez le jeune politicien une ardeur et un magnétisme qui ne s’invente pas. Il faut les posséder au fond de soi et Justin a ces talents, tout comme l’avait son père avant lui. En 2007, au moment de la nomination de Justin dans Papineau, j’avais alors prédit qu’il irait loin. 
Aujourd’hui en avril 2013, je dirais que ma prédiction tient la route et même que le politicien dépasse le calendrier que j’avais envisagé. 
Est-ce que Justin renversera l’actuel Premier ministre Stephen Harper? Difficile de répondre de manière définitive car le champion peut décevoir les attentes et l’actuel détenteur du titre est loin d’être un faible. Stephen Harper est un excellent politicien et il connaît tous les trucs de son métier. Mais certains indices favorisent Justin et en particulier l’âge des adversaires. Stephen Harper est obligatoirement en mode sortie d’ici quelques années, période qu’il faudra justement à Justin pour faire sa place à travers le Canada comme Premier ministre potentiel. Stephen Harper est âgé de 54 ans (30 avril 2013) et il est chef du Parti conservateur depuis mars 2004 et Premier ministre depuis janvier 2006. Justin Trudeau est âgé de 41 ans. Il approche l’âge qu’avait Brian Mulroney en 1984 (45 ans) et Stephen Harper en 2006 (45 ans). 
 Une chose est certaine, Justin Trudeau a cette qualité des stars de séduire. La séduction ne s’explique pas, elle se vit. C’est comme le talent d’un athlète, d’un musicien ou d’une chanteuse. Le talent ne s’explique pas, il se possède. Il faudra voir la suite mais force est d’admettre que Justin Trudeau est un être supérieur. 
Selon-moi, son entrée en politique est rafraîchissante et me réjouit surtout en cette époque de corruption et d’absence de vision de la part de nos leaders, que ce soit en affaires ou en politique. Souhaitons que je ne sois pas déçu… 
À suivre! 
Photo 1,3,4: Justin Trudeau (2013);
Photo 2: Note personnelle signée par Justin Trudeau ;
Photo 5: Pierre Elliott Trudeau et Justin ((Photo Novembre 1998 – The Gazette) ;
Photo 6: Justin Trudeau, sa mère et sa conjointe ( Photo Avril 2007 – Bernard Bujold);
Voir reportage photos Justin Trudeau (Avril 2007) ; 
Voir reportage photos Pierre Elliott Trudeau (1976) :


Nicolas Sarkozy en visite à Montréal

avril 11, 2013


Par Bernard Bujold (LeStudio1.com) – 
Comme je l’avais écrit en février dernier (une primeur que j’avais apprise d’un contact français…), Nicolas Sarkozy viendra visiter Montréal en avril prochain. 
L’ex-président français adopte la voie des Clinton et il se lance dans les conférences. Il sera notamment en visite à Montréal le 25 avril 2013. La conférence sera présentée par la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain au Palais des congrès. 
On pourrait dire que: ‘ Sarko is back in business… » 
À suivre! Photo 1,2,3 et 4: Nicolas Sarlozy ;
Voir site facebook Nicolas Sarkozy ;
Voir site Chambre de commerce ;